Le défi

Réduire les émissions et remplacer les combustibles fossiles dans le secteur du transport routier européen

Le calendrier

L’UE ambitionne de réduire ses émissions de 55% d’ici 2030, et de ne plus avoir recours aux énergies fossiles d’ici 2050

La solution idéale

Étendre l’utilisation du biométhane non fossile dans tous les États Membres de l’UE

Biomethane for Europe, une initiative de la Coalition Zürich 5, suggère que, parallèlement à l’électrification, l’UE exploite pleinement cette technologie qui a le potentiel de décarboniser les transports routiers rapidement et à moindre coût. L’efficacité du biométhane a été testée et éprouvée à grande échelle sur des marchés existants tels que le Danemark, la Suède, les Pays-Bas, la Finlande, l’Allemagne, l’Italie et la Suisse, et a également un vrai potentiel pour s’étendre à d’autres marchés. Approvisionner les véhicules en biométhane, un carburant non fossile et produit dans chaque pays à partir de déchets approvisionnés localement, contribuera à l’objectif de l’UE de devenir le premier continent climatiquement neutre d’ici 2050.

Au vu de la valeur ajoutée du biométhane, Biomethane for Europe recommande aux institutions européennes d’adopter les recommandations politiques suivantes dans le cadre des négociations sur le paquet de propositions législatives « Fit for 55 » :

Assurer la cohérence entre les différentes propositions législatives du Green Deal Européen

Introduire, au niveau européen, des objectifs plus ambitieux pour l’utilisation de carburants non fossiles, tels que le biométhane

Fixer des objectifs plus ambitieux pour le déploiement d’infrastructures de réapprovisionnement en bioGNC/GNL

Le biométhane a fait ses preuves

Pourquoi le biométhane ?

Le biométhane est le vecteur énergétique le plus propre existant aujourd’hui. Il est utilisé en tant que carburant dans les transports, en remplacement de carburants traditionnels tels que le gaz naturel, le gasoil ou le diesel. Rouler avec du Bio-GNC permet d’économiser jusqu’à 97% de production de CO2 par rapport à un véhicule à essence.

 Le biométhane est une source d’énergie dérivée de déchets, et peut produire une énergie aussi durable que l’énergie solaire, éolienne ou hydraulique.  Il s’inscrit dans un système d’économie circulaire et impacte positivement la réduction globale des émissions de gaz à effet de serre.

Ce graphique montre que le biométhane produit le moins d’émissions de CO2 au kilomètre (et même des émissions négatives), lorsque sont comptabilisées les émissions à partir de la production du carburant/du vecteur énergétique (« du puit à la roue »).

Comment est produit le biométhane ?

Le biométhane est produit uniquement à partir de déchets.

​​Les déchets, sous la forme de fumier, de boues d’épuration ou d’ordures ménagères, sont collectés dans des usines de production de biogaz. Toutes sortes de déchets organiques peuvent être utilisés pour produire du biométhane, tels que le fumier et les résidus végétaux issus de fermes, mais aussi les eaux de ruissellement de manufactures de papier ou les eaux usées, ainsi que les déchets de cuisine en milieu urbain.

 En usine, le biométhane est produit par digestion anaérobie et transformé en bio-GNC.

 Le biométhane est converti en bio-GNC en épurant le biogaz brut du CO2 et autres polluants. Par ce procédé, le taux de méthane se voit augmenté de ± 60% et 90% (voire plus, selon l’Etat Membre) et possède les mêmes caractéristiques que le gaz naturel. Dans un second temps, le biométhane est compressé à environ ± 250 bars (bio-GNC). 

A propos de la Coalition Zürich 5

Biomethane for Europe est une initiative de la Coalition Zürich 5.

La Coalition Zürich 5 est composée de trois entreprises et institutions académiques leaders dans le secteur du bio-GNC et GNL, à tous les niveaux de la chaine d’approvisionnement et de production. La Coalition Zürich 5 plaide pour l’adoption du biométhane par le secteur européen du transport routier. La Coalition souhaite soutenir l’UE dans la réalisation de ses objectifs en matière de réduction des émissions dans les transports, tel qu’annoncé dans le Green Deal Européen. Pour cela, la Coalition soutien la création d’un cadre législatif favorable à l’adoption du biométhane. La Coalition est actuellement composée de BioGem Express AG (Suisse), GibGas (Allemagne) et OrangeGas – OG (Pays-Bas)

Les membres de la Coalition

BioGem Express AG

Actif tout au long de la chaine de distribution du biogaz, bGX propose de nombreuses solutions adaptées à chaque client. L’expertise de bGX comprend l’optimisation et la certification des producteurs de biogaz au différentes exigences légales et exigences de marchés.

GibGas

GibGas est un cabinet de conseil indépendant, ainsi qu’un portail d’information sur les carburants alternatifs que sont le Bio-GNC et Bio-GNL produits à partir de biométhane et de méthane/gaz naturel. GibGas travaille à la promotion d’une mobilité respectueuse de l’environnement dans les secteurs privé, public et commercial.

OG (OrangeGas)

OG distribue du Bio-GNC à plus de 200 points de réapprovisionnement OG en Europe. Nous sommes leader du marché aux Pays-Bas et en Allemagne, et nous sommes également actifs en Suède. Pour certaines stations-service, OG produit le biométhane en interne. En plus de notre réseau de distribution Bio-CNG, nous offrons d’autres vecteurs énergétiques durables, toujours 100% écologiques.

Que pouvez-vous faire ?

Rejoignez le movement Biomethane for Europe !

Nous invitons tout le monde à rejoindre notre mouvement Biomethane for Europe et à plaider pour un rôle plus important du biométhane dans la décarbonisation du secteur européen des transports routiers et la réalisation des objectifs climatiques européens. Nous sommes prêts à répondre aux questions des décideurs politiques européens, nationaux ou de toute autre personne, ainsi qu’à fournir plus d’informations sur notre mouvement et les différentes manières de nous soutenir.

Nous contacter

5 + 12 =

Ou envoyez un email à: info@biomethane4europe.eu

Politique de confidentialité et cookies